Comment être une super maman

Comment être une super maman

Comment être une supermaman ? Ou comment être une bonne maman ? C’est peut-être des questions que tu te poses régulièrement. Et c’est hyper bien de se poser ces questions, car elles te permettent de te remettre en question et de devenir quelqu’un de meilleur.

Mais est-ce que tu apprécies ce que tu fais ? Est-ce que tu arrives à voir le bon côté des choses et tes qualités ? Parce que parfois, on peut avoir tendance à voir que le négatif et à entrer dans un cercle vicieux de culpabilité.

Comment changer ta vision sur ton rôle de maman

Il existe une pratique facile à mettre en place pour t’aider à voir ta vie de maman et toi-même d’une façon plus positive est le recadrage de sens. Cela consiste à changer la signification que tu donnes aux événements. Ou encore changer la manière dont tu vois les évènements.

En effet, un événement peut être perçu de manières différentes, selon les personnes qui le vivent. Car chacun à son vécu et son interprétation de la réalité. D’ailleurs, tu as peut être déjà vécu un moment où tu as parlé d’un évènement à quelqu’un et la personne t’a dit : « et alors ? » ou l’autre ne trouvait pas ça anormal, alors que toi oui. Et oui, parce que chacun interprète la réalité selon ses propres filtres et sa vision du monde : les valeurs, croyances, etc.

Comment faire un recadrage de sens

Pour faire un recadrage de sens, tu dois déjà admettre que tu as une vision partielle de la réalité. Et que tu utilises des filtres pour interpréter une situation. Ensuite, tu dois te poser la question suivante : quelle autre interprétation je pourrais donner ?

Un peu comme un photographe qui voit le même paysage différemment, seulement en changeant l’angle de la caméra. De même que ton cerveau peut aussi faire cet exercice. En effet, il est câblé pour cela. Ainsi, tu es capable de changer ton « angle de vue » et prendre un angle de vue plus positif sur ton vécu.

Voire les choses sous un autre angle

Tu es sûrement en train de te dire : « ok, mais comment je fais cela ». Effectivement, il peut être difficile de sortir de ses schémas de pensées habituels. Donc voici quelques pistes pour t’aider:

Prends les erreurs comme des apprentissages

En effet, c’est quelque chose de reconnu par les neurosciences qu’un enfant apprend en faisant des erreurs. Sauf que toi aussi, tu apprends comme ça. Et oui, même en étant adulte, tu commettras des erreurs et ses erreurs te seront un précieux apprentissage.

Donc pour changer le sens de tes « échecs » tu peux déjà te dire qu’ils sont simplement un apprentissage. Ou encore qu’ils sont un cadeau de la vie pour que tu t’améliores encore.

Voit d’autres options

Une autre option est de voir les évènements différemment. Par exemple en te posant la question, si j’étais un enfant, comment je vivrais cet évènement ? Ou encore en pensant à une personne qui est positive, et de se dire « si j’étais cette personne, comment je verrais les choses ? ».

Mais encore juste en essayant de voir le positif, ou en te racontant une autre histoire. Par exemple, tes enfants sont à la maison et ils font du bruit, ils mettent le bazar, etc. Au lieu de te dire « ils ne me respectent pas », tu peux te dire « c’est chouette, il y a de la vie dans cette maison ».

Commence petit à petit

Peut-être que ça ne sera pas facile pour toi de voire les choses avec plus de positivité. Ou encore de changer le sens que tu donnes aux évènements. C’est pour cela que je t’encourage à commencer petit à petit. Après une situation difficile, regarde en arrière et pose-toi la question : comment je pourrais voire cela de façon positive ? Fais-le régulièrement et cela va devenir une habitude pour toi. Tu verras, c’est plus simple que tu en penses.

comment etre une super maman grâce à la naturopathie

Appliquer le recadrage avec ses enfants

D’ailleurs, tu peux aussi appliquer le recadrage de sens sur le vécu de tes enfants. Si tu vis une situation difficile, tu peux changer cette situation et la rendre plus gaie et joyeuse. Attention, je ne veux pas dire que tu dois mentir à tes enfants, mais tu peux les aider à interpréter la situation différemment.

Comme l’histoire de Terezinha: ses parents n’avaient pas beaucoup d’argent et donc parfois sa mère n’avait rien pour faire à manger. Or plutôt que de dire à ses enfants : « c’est difficile, je n’ai rien à faire à manger à part ça ». En fait, elle leur disait : aujourd’hui, on va manger un super plat, c’est ma recette hyper spéciale. Et elle faisait la « soupe de quelque chose ». Elle mettait de l’eau, de la farine de mandioc, de l’ail et de l’huile. Et elle parlait avec enthousiasme et joie de ce plat.

D’ailleurs, ses enfants ne se sont jamais aperçus qu’ils manquaient occasionnellement d’argent pour manger. Et jusqu’à peu de temps, ils pensaient vraiment que la « soupe de quelque chose » était un super plat de fête. Pour écouter cette histoire, tu peux cliquer sur le lien ici en français ou en portugais ici.

Prends les choses avec optimisme

Pour finir, si tu changes ton regard sur toi-même et la façon dont tu t’occupes de tes enfants, tu auras moins de culpabilité et tu seras plus heureuse.

Et en te sentant mieux, tes enfants aussi vont se sentir mieux avec toi. De même que toute la famille va profiter. De ce fait, entraîne-toi à voir les choses de manière plus positive.

Tu es sceptique sur le recadrage de sens ? Alors, je te lance un défi, envoie-moi dans les commentaires, une situation que tu vois comme négative. Et je te ferai un recadrage de sens vers le positif. 😉

Dans la même catégorie

Comment être une super maman

Comment être une super maman

Comment être une supermaman ? Ou comment être une bonne maman ? C'est peut-être des questions que tu te poses régulièrement. Et c'est hyper bien de se poser ces questions, car elles te permettent de te remettre en question et de devenir quelqu'un de meilleur. Mais...

lire plus
Comment être une super maman

Comment être une super maman

Comment être une supermaman ? Ou comment être une bonne maman ? C'est peut-être des questions que tu te poses régulièrement. Et c'est hyper bien de se poser ces questions, car elles te permettent de te remettre en question et de devenir quelqu'un de meilleur. Mais...

lire plus
Comment être une super maman

Comment être une super maman

Comment être une supermaman ? Ou comment être une bonne maman ? C'est peut-être des questions que tu te poses régulièrement. Et c'est hyper bien de se poser ces questions, car elles te permettent de te remettre en question et de devenir quelqu'un de meilleur. Mais...

lire plus

Comments

Burn out parental

Burn out parental, épuisement, fatigue. Des maux et de mots qui pourraient être facilement remplacés par joie, énergie, dynamisme, si les parents arrivaient à se mettre moins la pression et à se faire plus confiance.
En effet, c’est simple à dire, mais complexe à faire. Car nous avons tous nos croyances, nos valeurs et nos schémas de pensées. Alors comment faire pour lâcher la pression et en même temps faire attention à ce que nos enfants aient toutes conditions nécessaires pour s’épanouir ?

La PNL et le burn out parental

La PNL, ou Programmation Neuro-Linguistique, est une approche de développement personnel qui permet de mieux comprendre les mécanismes de fonctionnement de l’esprit humain. Or la PNL identifie certains schémas de pensée qui influencent notre comportement et nos choix, ce sont les Meta programmes.  Et l’un de ces méta-programmes est le « méta-programme éviter de », qui contribue fortement à augmenter la pression que les mères se mettent et au burn out parental.

Le meta programme "éviter de. . ."

Le méta-programme « éviter de » pousse une personne à chercher à éviter les situations qui peuvent entraîner des conséquences négatives.  Effectivement, les personnes qui ont ce méta-programme ont tendance à se concentrer sur les risques et les dangers potentiels, plutôt que sur les opportunités et les bénéfices. Par exemple, une personne qui est en « éviter d’être malade » va prendre des précautions pour ne pas tomber malade. Cela se traduit par: s’habiller chaudement, prendre des compléments alimentaires ou des médicaments, consulter souvent des praticiens, éviter des situations « à risque », etc.

Or cette démarche n’est pas nocive en soi, mais elle crée deux processus au niveau de l’inconscient:

D’abord, en se focalisant sur ce qu’elle veut éviter, la personne mets son attention sur un événement négatif. Dans ce cas, être malade. Et elle envoie à son cerveau le message qu’elle peut tomber malade et qu’il faut faire attention.

Ensuite, le fait de se focaliser sur ce qu’on veut éviter augmente notre niveau de stress. Car nous essayons d’éviter quelque chose de néfaste. Le cerveau commence ainsi à repérer les situations qui nous mettraient en « danger » par rapport à ce qu’on souhaite éviter. Et nous voyons ces situations plus fréquemment que les autres et avons tendance à faire encore plus attention pour « éviter de ». Or cela génère un cercle vicieux de stress et perceptions erronés de la réalité qui augmentent le stress.

Les conséquences sur la parentalité

En effet, chez les mères, ce méta-programme peut avoir un impact important sur leur rôle de parent. Car les mamans qui ont un méta-programme « éviter de » peuvent se focaliser sur ce qui ne va pas chez elle ou son enfant pour « éviter de ». Ainsi elles peuvent avoir tendance à en faire trop pour « compenser » tout ce qu’elle fait mal. Voire mettre la pression sur ses enfants pour « éviter qu’ils » deviennent comme ceci ou cela.

Par exemple, une mère qui veut éviter de répéter des schémas limitants de ses parents, va être attentive à son comportement avec ses enfants. De plus elle aura tendance à percevoir ses actions en lien avec ce schéma plus fréquemment que ses comportements positifs. De ce fait, elle se mettra plus la pression. Car son cerveau aura tendance à mettre l’accent sur ce qu’elle veut éviter.
En conséquence, elle peut se voir d’une manière plus négative que la réalité. Ce qui peut générer de la tristesse, du stress, voire un burn out parental.

Comment changer de perspective

À l’inverse du meta programme « éviter de » nous avons le méta-programme « Aller vers ». En effet, il fait référence à la préférence d’une personne pour se concentrer sur les résultats et les objectifs qu’elle souhaite atteindre. Plutôt que sur les obstacles ou les problèmes qui pourraient survenir.

De ce fait, ce méta programme à deux conséquences importantes pour l’inconscient :

Premièrement, il indique à ton cerveau que tu peux attendre ton objectif. Car tu veux aller vers lui, et ce faisant, tu commences à avoir une représentation mentale de toi-même ayant atteint ton objectif. Et comme ton inconscient veut t’aider. Il t’indiquera des actions et comportements qui t’aideront à atteindre ton but.
Deuxièmement, le fait de te focaliser sur un objectif positif te met moins la pression. Car « de toute façon l’issue sera positive ». De ce fait, tu te laisses le temps d’atteindre cet objectif et tu trouves les ressources nécessaires pour le faire.
Par exemple, pour une maman qui veut être une bonne mère, va se focaliser sur les actions qui font qu’elle sera une bonne mère. Et vu qu’elle sait qu’elle peut être une bonne mère, elle trouvera des ressources en elle et à l’extérieur (professionnels, parents, etc) pour l’aider à atteindre ses objectifs. De plus, inconsciemment, elle se focalisera sur ce qu’elle fait de bien. Ainsi elle prendra ses erreurs comme des opportunités de s’améliorer pour atteindre son but.
Le secret pour éviter le burn out parental

En utilisant le méta programme « Aller vers » tu pourras te concentrer sur les choses positives que tu fais et qui mènent à ton objectif. De cette manière, tu casseras le cycle du stress et de la pression.
Et à force de voire des choses positives autour de toi et en toi, tu auras plus d’énergie. De plus tu trouveras plus de ressources internes pour atteindre ton objectif.

Comment changer de perspective?

Alors comment changer de perspective et passer à un meta programme « aller vers »?
D’abord, tu dois identifier ce que tu veux. Cela doit être un objectif formulé positivement : je veux être une bonne maman. Ensuite, tu dois t’imaginer ayant atteint ton objectif, car cela va envoyer une image positive à ton cerveau. Et dernièrement, tu dois identifier les ressources en toi et à l’extérieur de toi qui t’aideront à atteindre cet objectif.
Si tu veux en savoir plus sur comment définir un objectif, tu peux regarder cette série de vidéo YouTube sur la formulation des objectifs en PNL.

prevenir le burn out parental avec la PNL

Un objectif inspirant est: 1) formulé positivement, 2) précis, 3) Sous ta responsabilité, 4)Ecologique et 5) Mesurable. 💪

la PNL peut prévenir le burn out parental

Focalise toi sur le positif

Enfin, si tu veux te mettre moins la pression et avoir une vie de famille plus épanouie, heureuse et pleine de rires. Tu dois prendre l’habitude de te focaliser sur le positif en toi et autour de toi.

Au lieu de vouloir changer tes enfants ou ton conjoint, valorise ce qu’ils ont de positif. Car plus tu valorises le positif, plus ils auront envie de faire des choses positives.
Et rappelle-toi que quand on se focalise sur le positif, cela nous donne de l’énergie et nous nous sentons plus motivés et plus capables d’atteindre nos objectifs😉 
Et si tu veux dévoiler les ressources qui sont en toit pour devenir une femme et une mère épanouie. Alors prends un rendez-vous d’exploration gratuit en cliquant ici.

Dans la même catégorie

Comment être une super maman

Comment être une super maman

Comment être une supermaman ? Ou comment être une bonne maman ? C'est peut-être des questions que tu te poses régulièrement. Et c'est hyper bien de se poser ces questions, car elles te permettent de te remettre en question et de devenir quelqu'un de meilleur. Mais...

lire plus
Comment être une super maman

Comment être une super maman

Comment être une supermaman ? Ou comment être une bonne maman ? C'est peut-être des questions que tu te poses régulièrement. Et c'est hyper bien de se poser ces questions, car elles te permettent de te remettre en question et de devenir quelqu'un de meilleur. Mais...

lire plus
Comment être une super maman

Comment être une super maman

Comment être une supermaman ? Ou comment être une bonne maman ? C'est peut-être des questions que tu te poses régulièrement. Et c'est hyper bien de se poser ces questions, car elles te permettent de te remettre en question et de devenir quelqu'un de meilleur. Mais...

lire plus

Comments

Comment avoir confiance en soi en tant que parent

Comment avoir confiance en soi en tant que parent

Avoir confiance en soi en tant que parent est essentiel. En effet souvent quand on est parents, nous recevons des avis et des critiques sur notre façon d’élever nos enfants. Parfois même des personnes assez discrètes nous font des remarques. En effet c’est un peu comme si les gens avaient une compulsion à nous apprendre notre rôle de parent.

Bien que ça soit toujours bien d’avoir un esprit ouvert et être à l’écoute des bons conseils qui nous ferons évoluer en tant que parent. Parfois il peut être difficile de savoir quoi faire, voire douloureux d’entendre toujours des critiques et des remarques. Car nous faisons de notre mieux et ce n’est pas évident de ne pas être reconnue.

Comment laisser glisser les critiques

Pour que les critiques ne t’atteignent pas personnellement, il est essentiel de développer ta confiance en toi. Cela passe par une connaissance de soi, de ses valeurs et la capacité à distinguer les critiques que te feront avancer dans ton rôle de parent et celles qui sont plus liées à la façon de la personne de voir la parentalité (par exemple : éducation classique versus positive, etc).

Apprendre à se connaître pour avoir confiance en soi

D’abord, tu dois être en capacité de reconnaître avec objectivité et détachement tes points forts et tes points faibles. Car même superman a sa kryptonite 😉. Et c’est ok d’avoir des points faibles, ils ne définissent pas qui tu es, seulement ce que tu sais faire ou pas.

Donc pour commencer, sois sincère avec toi-même et reconnaît tes erreurs. Ensuite, apprend à faire la différence entre ce que tu fait et qui tu es. Enfin, apprend aussi à reconnaitre ce que tu as bien fait, tes forces et tes qualités.

Découvre tes valeurs

Connaître les valeurs qui sont importantes pour toi en termes de parentalité est essentiel, car cela te permettra de juger si les remarques que les gens te font doivent être prise en compte ou ignorées.

Cela se fait en quatre étapes clés:

Regarde à l’intérieur de toi

En effet, choisis un moment où tu est au calme, ferme les yeux et imagine toi en tant que mère, ensuite imagine ta famille, tes enfants et votre vie ensemble. Prends le temps de visualiser les détails de votre vie quotidienne comme si c’était un tableau.

Identifie les valeurs clés

Ensuite, note les critères, qualités et valeurs que sont apparus dans ta vision de vie de famille. Qu’est-ce qui était présent ? Par exemple : la joie, le bien-être, la sérénité. Puis ajoute d’autres valeurs qui sont aussi importants pour toi. Enfin, pense à un père ou une mère que tu admires, quelles valeurs ils ont que tu aimerais avoir aussi ? Cela peut être l’autonomie, la confiance, etc.

Définis quelles valeurs sont les plus importantes

Étant donné que tu as fait ta liste et qu’elle peut être longue, définis maintenant ton hiérarchie de valeurs, de la plus importante à la moins importante. Cela te permettra de prioriser tes choix à l’avenir. Pour t’aider à hiérarchiser, tu peux faire l’exercice suivant :

Assieds-toi confortablement et mets tes mains sur tes genoux, paumes tournés vers le haut. Ensuite, tu mets une valeur dans chaque main et tu penses à chaque valeur. Puis, tu imagines un monde avec la valeur A, mais sans la valeur B. Et un monde avec la valeur B, mais sans la valeur A. Dans lequel de ce monde préfères-tu vivre ?

Répète cette opération pour toutes tes valeurs, en les comparant entre elles. Puis dresse ta liste de valeurs de la plus importante a la moins importante.

Vis en accord avec tes valeurs

Maintenant que tu as ta liste de valeurs par ordre d’importance, tu dois te poser la question suivante : comment j’incarne cette valeur dans ma vie quotidienne ? Est-elle bien présente ou dois-je la développer davantage ?

Puis, tu peux décider des actions à mettre en place pour mieux vivre tes valeurs. Cela te permettra de changer les choses dont TU penses doivent être améliorées, en accord avec TES valeurs. En outre, cet exercice peut être fait en couple ou même en famille. Dans ce cas, chacun doit être invité à proposer des solutions pour que lui, il contribue à améliorer la représentation d’une valeur ou d’une autre dans la vie de la famille.

Par exemple, si la valeur « partage » est importante pour la famille, un adulte peut se proposer de passer du temps avec son conjoint lorsqu’il fait le diner et les enfants peuvent se proposer d’aider dans la préparation du diner. Cependant, il est important que la solution vienne de chaque personne pour elle-même. En bref, au lieu de dire aux autres quoi faire, penses déjà à ce que toi tu peux faire 😊.

apprends à écouter ton coeur pour être un bon parent

Apprends à écouter ton coeur

Puisqu’on a tous des moments de faiblesse et des doutes, apprends à écouter ton cœur pour te soutenir. En effet, le cœur a aussi des neurones et des connexions neuronales, c’est un grand allié dans la prise de décision. De plus, il n’est pas parasité par l’amygdale, qui nous met en mode fuite ou lute. Ainsi écouter son cœur peut être parfois plus judicieux que sa tête 😊.

Lorsque tu es prise dans le doute et que tu ne sais pas quoi faire ou qui écouter, suit ces étapes simples, pour écouter ton cœur.

Prends contact avec ton coeur

Ferme les yeux et prends 5 grandes respirations en mettant tes mains sur ton cœur. Écoute ses battements et sens les vibrations dans ta poitrine. Ensuite frotte-toi les mains et fais les descendre le long de ton corps 10 fois.

Demande à ton coeur de t’aider

Pose les mains sur ton cœur à nouveau. Prends 3 grandes respirations, puis demandes à ton cœur de t’aider à trouver une solution pour tel problème.

Ecoute ton coeur

Attends quelques secondes pour que la réponse vienne à toi. Laisses le temps à ton cœur de te donner la réponse. Parfois, il n’y a pas de réponse et parfois la réponse est très claire. Ensuite remercie ton cœur de t’avoir aidé.

Prends les choses avec objectivité pour avoir confiance en toi

Pour finir, il est important que tu apprennes à voir les choses avec objectivité. Une fois que tu te connais et que tu connais tes valeurs, tu seras capable de voir si la remarque de telle ou telle personne est juste pour toi.

Effectivement, nous avons tous notre façon de voir le monde et parfois les gens ne comprennent pas ce que nous sommes en train de faire. Il est donc important de prendre les choses avec objectivité et de se dire que la personne n’est pas contre nous, elle a seulement une autre manière de voir le monde et dans ce cas précis la parentalité.

Car soyons honnête, cela nous rassure quand les autres font comme nous. En effet, c’est une manière de prouver que nous avons bien fait. Donc garde en tête que l’intention de la personne est positive et qu’elle aussi a des défauts et ses propres croyances et valeurs.

Alors profite de la parentalité, car c’est une excellente façon de grandir et de devenir meilleurs et laisse les remarques des autres aux autres 😉.

Dans la même catégorie

Comment être une super maman

Comment être une super maman

Comment être une supermaman ? Ou comment être une bonne maman ? C'est peut-être des questions que tu te poses régulièrement. Et c'est hyper bien de se poser ces questions, car elles te permettent de te remettre en question et de devenir quelqu'un de meilleur. Mais...

lire plus
Comment être une super maman

Comment être une super maman

Comment être une supermaman ? Ou comment être une bonne maman ? C'est peut-être des questions que tu te poses régulièrement. Et c'est hyper bien de se poser ces questions, car elles te permettent de te remettre en question et de devenir quelqu'un de meilleur. Mais...

lire plus
Comment être une super maman

Comment être une super maman

Comment être une supermaman ? Ou comment être une bonne maman ? C'est peut-être des questions que tu te poses régulièrement. Et c'est hyper bien de se poser ces questions, car elles te permettent de te remettre en question et de devenir quelqu'un de meilleur. Mais...

lire plus

Comments

Comment avoir calme et sérénité quand on est parents

Comment avoir calme et sérénité quand on est parents

La vie de parents n’est pas toujours facile. Tu te sens stressé, irritable ? Tu aimerais savoir comment avoir du calme et sérénité avec enfants ?

En effet, il peut être accablant de vouloir concilier la vie de parents, la vie pro et sa propre vie. Car les obligations sont nombreuses et souvent, tu peux avoir du mal à trouver un peu de temps pour toi.

De plus, le manque de sommeil et la fatigue mentale augmentent l’irritabilité et diminuent nos capacités d’adaptation cognitive. En bref, tu deviens plus irritable et tu n’arrives plus à faire des compromis.

Or être parent, c’est faire des compromis et négocier tout le temps. De surcroît, avec un petit être qui n’a pas la maturité cérébrale pour tout comprendre ni prendre du recul. Il est donc essentiel que l’adulte puisse avoir cette capacité à prendre de recul et à faire des compromis.

En effet, tout n’est pas noir ou blanc, parfois certaines règles peuvent changer, évoluer, et nous devons rester flexibles pour le bien-être de nos enfants et le nôtre 😉. Cela demande un esprit critique pour savoir quand faire une exception et quand rester ferme sur ces positions.

Bref, tout un programme qui nécessite calme et sérénité. Alors comment rester calme et serein au quotidien ?

Les grandes étapes pour avoir calme et sérénité avec ses enfants

Effectivement pour rester calme et serein, tu dois être reposé, avoir un cerveau en pleine forme, savoir entretenir le calme et identifier l’irritation avant qu’elle arrive.

Se reposer ou compenser les nuits mal dormies

La vie nocturne des parents est souvent coupée par des réveils nocturnes : cauchemar des enfants, pipi au lit, soif, faim, etc. Tous ces réveils te mettent en éveil et après, tu peux avoir du mal à te rendormir. Les heures de sommeil se réduisent et la fatigue augmente.

Malheureusement, avec la fatigue vient aussi une difficulté à prendre du recul et à gérer ses émotions1. Ensuite l’irritabilité arrive et tu peux t’énerver facilement, voire exploser de colère.

En effet, une étude2 récente a mis en avant une augmentation de l’impulsivité chez les individus privés de sommeil. De surcroît, l’amygdale devient plus sensible2, ce qui cause une tendance à voir les événements de façon négative et à répondre de manière exacerbée.

Il est donc essentiel d’apprendre à gérer la fatigue et à compenser les heures de sommeil perdues pour pouvoir rester calme.

Se rendormir plus vite pour avoir calme et sérénité

Quelques astuces peuvent t’aider à te rendormir plus vite après un réveil nocturne: body scan, cohérence cardiaque. Car quand nous nous réveillons la nuit souvent nous commençons à réfléchir et ce sont ce ruminations qui nous empêchent de nous rendormir.

Le body scan pour être serein

En effet, le body scan te permettra de te concentrer sur les parties de ton corps et les détendre. Ainsi tu pourras te rendormir plus vite. La relaxation a aussi des effets positifs sur la fatigue (ci-dessous).

La cohérence cardiaque

Pareillement, la cohérence cardiaque te permettra de te concentrer sur ton souffle et ton cœur et tu seras moins incliné à ruminer. Grâce à cela tu t’endormiras plus vite.

Faire appel à ton insconscient

Quand tu as du mal à te rendormir ou à t’endormir, tu peux faire appel à ton inconscient. Pour cela, il suffit de dire à voix haute : je demande à mon inconscient de . . .m’aider à me rendormir, avoir un sommeil profond, me sentir en pleine forme le matin au réveil, etc.

En cas de ruminations, tu peux aussi demander à ton inconscient de te laisser dormir et te rappeler ce que te chagrine le lendemain matin :

  • Exemple 1 : mon inconscient, je te demande de me rappeler tout cela demain matin et faire en sorte que je m’endorme rapidement, merci.
  • Exemple 2 : je vais me rendormir maintenant, car je sais que mon inconscient me rappellera ce que j’ai à faire demain.
Utiliser la PNL

Parfois, nous n’arrivons pas à nous redormir, car une partie de nous veut faire quelque chose. Cela s’appelle un conflit entre parties. Des protocoles existent en PNL pour apaiser ces parties et leur faire choisir la stratégie qui soit la plus bénéfique pour toi. Par exemple, te faire penser aux problèmes professionnels pendant ton temps de travail, etc, etc.

Pour cela, tu dois prendre rendez-vous avec un maître praticien en PNL (moi, par exemple😉, cliques ici pour un rendez vous) . Souvent une seule séance est suffisante pour résoudre un conflit entre parties.

Se reposer en journée pour du calme et sérénité

Plusieurs options s’offrent à toi pour te reposer pendant la journée.

Faire La sieste pour être plus calme

Faire la sieste est une pratique assez courante et prouvée pour récupérer le sommeil. En effet, une étude3 faite avec des sportifs de haut niveau a confirmé une récupération des fonctions cognitives avec une sieste.

En effet, une autre étude confirme que faire une sieste de moins de 30 min permet d’améliorer l’état d’éveil et certaines fonctions cognitives. Par ailleurs, l’heure qui confère le plus de bénéfices à la sieste se situe entre 13h et 16h de l’après midi4.

Les techniques de relaxation pour être calme et serein

Le yoga nidra, le body scan et d’autres techniques de relaxation sont des alliés essentiels pour que tu puisses récupérer le sommeil. En effet, 20 min de relaxation permettent de récupérer jusqu’à 2 heures de sommeil.

Tu peux pratiquer les différents types de relaxation pendant que ton enfant fait la sieste. Et si tu travailles, tu essaies la relaxation assise durant un temps de pause. L’avantage de techniques de relaxation est que elles te permettent de te focaliser sur la « guidance ». En effet, quand on est fatigué, nous pouvons avoir tendance à ruminer et avoir du mal à se poser pour faire une sieste.

La sophrologie

Effectivement, la sophrologie a des protocoles spécifiques (ex. la protection sophro liminale du sommeil) pour t’aider à récupérer le sommeil perdu et en même temps à mieux te rendormir. Des vidéos sont disponibles sur youtube et tu peux aussi faire une séance personnalisée avec un sophrologue.

L’expostion au soleil

L’exposition au soleil a aussi un effet bénéfique sur la récupération du sommeil. Tu peux faire des bains de soleil avec des yeux fermés pour un effet « sieste ». En outre, l’exposition au soleil aide à réguler les niveaux de mélatonine, qui t’aidera à te rendormir plus facilement après un réveil nocturne.

Avoir un cerveau en pleine forme pour rester calme

Premièrement, tu dois veiller à bien nourrir ton système nerveux. Pour cela, tu dois avoir un apport journalier suffisant en omégas 3 et en vitamines du groupe B. En effets, ces deux micronutriments ont des effets bénefiques sur le système nerveux et la régulation émotionelle.

Et si tu veux savoir plus sur une alimentation équilibrée en générale regardes mon article ici.

Les omégas 3: des alliés pour que tu sois un parent avec calme et sérénité

En effet, les omégas 3 participent au bon fonctionnement du cerveau et à son développement. Par exemple, ils ont une action sur la production de dopamine, les membranes neuronales, etc5. Or la dopamine influence directement notre humeur et nos émotions.

De ce fait, il est important, lors de périodes de stress et de fatigue intense, de prendre une complémentation en oméga 3 ou d’assurer un bon apport par l’alimentation. Or les parents subissent différents stress dans la journée, un apport suffisant est donc essentiel pour que tu puisses être un parent plus calme et avoir toutes tes capacités cognitives.

Plus précisément, tu dois prendre 2 C à S d’huile de lin ou de caméline par jour (sur des salades, etc). Si tu préfères faire une cure, prends  un supplément à base de krill, riche en DHA et EPA. L’apport conseillé en DHA est de 250 mg/j et en EPA de 200 mg à 500 mg par jour7.

Les vitamines du groupe B: pour que tu sois de bonne humeur

Concernant les vitamines du groupe B, des études scientifiques ont validé leur effet sur la réduction du stress et une amélioration de l’humeur6. De toute évidence, il est important d’avoir un apport en vitamines du groupe B, notamment en B1, B2, B3, B5, B6 et B12.

L’apport journalier recommandé pour les vitamines B1, B2 et B6 est entre : 1,2 et 1,6 mg par jour. Pour la vitamine B12, la recommandation est de 2 à 4 microgrammes par jour. Pour la vitamine B3, l’apport doit être entre 16 et 17 EN/jour (équivalent niacine), et pour la B5 les apports sont de 5 à 6 mg par jour.

Les vitamines du groupe B (sauf la B12) sont présentes dans les céréales complètes, la levure de bière et le germe de blé (en plus petite quantité). Quant à la vitamine B12, elle est présente en certaines algues comme le nori ou la laitue de mer et dans les produits d’origine animale. Si tu es végétarien ou végan, il est important de prendre un supplément en B12 quotidiennement, car la B12 est mieux assimilée à petites doses.

Le magnésium: pour t’aider à bien dormir et à rester calme

En effet, le magnésium est un oligo élément essentiel pour le sommeil. En cas de stress, le magnésium est très rapidement utilisé par le corps. Il est donc important de faire une cure de magnésium ou d’avoir un apport journalier en magnésium.

Les aliments riches en magnésium sont (par ordre croissant) :

  1. Les noix oléagineuses : noix du brésil (400 mg/100 g), amandes, noix,
  2. Le sarrasin : 200 mg/100 g
  3. Les légumineuses : lentilles, pois chiches, haricots, avec 170 mg par 100 g en moyenne.
  4. Le germe de blé : 100 mg par 100 g
  5. Le cacao : 100 mg par 100 g
  6. Les crustacés et les algues de mer.
  7. D’autres aliments : apport de 35 mg par 100 g, telle la banane et les céréales complètes.

Les compléments en magnésium sont aussi efficaces pour éliminer une carence. Selon une revue scientifique, tous les types de magnésium sont assimilables par le corps9. Mais le citrate de magnésium est la forme la plus assimilable avec peu d’effet sur le transit intestinal. En effet, certaines formes de magnésium, comme la chlorure de magnésium, ont des effets laxatifs sur le transit et peuvent entrainer une fuite d’autres nutriments avec la diarrhée.

Comment entretenir calme et sérénité

Pour entretenir le calme tu dois faire de l’exercice physique, prendre du temps pour toi et prendre de la distance.

L’exercice physique

L’exercice physique permets d’éliminer les hormones du stress et libère des hormones du plaisir telles l’endorphine. Tu te sentiras plus calme et détendu après une séance de sport. En plus l’exercice physique te permettra de te défouler et libérer des émotions negatives.

L’idéal est de faire au moins 15 min d’exercice physique par jour. Néanmoins, le type d’exercice n’est pas important, tu peux faire de la course à pied, de la marche, du yoga, de la gym, etc. L’important ici est que tu prennes ce temps pour toi et que tu te fasses plaisir. Donc choisis une activité que tu apprécies.

Prendre du temps pour soi

En effet, il est important de prendre du temps pour toi chaque jour. D’ailleurs, tu peux utiliser l’activité physique pour prendre ce temps. D’où l’importance que ça soit une activité que t’apporte de la joie et de la bonne humeur.

Si tu as le temps, rajoutes d’autres activités que te feront plaisir et te permettront de te retrouver avec toi-même. Ce temps pour toi est important, car il te permettra d’être épanoui et de faire une pause dans ta vie de parent. Grâce à cela, tu seras un parent plus calme et détendu avec tes enfants.

Le but final est de diminuer ton sentiment de frustration. En effet, la frustration est un facteur d’énervement. Et tu dois éliminer cette frustration par des activités qui t’apportent du plaisir.

Prendre de la distance pour avoir calme et sérénité

Prémièrement il est important que tu trouves une technique pour te donner quelques secondes de répit quand tu sens que tu va t’enerver et perdre le calme. Pour ma part j’aime bien prendre trois grandes respirations en me focalisant sur mon coeur (une mini cohérence cardiaque 😊).

Une autre technique consiste à fermer tes yeux et respirer tout en imaginant une bulle de sérénité autour de toi. Penses à donner une couleur et une texture à cette bulle qui t’apaiseront. Tu peux la préparer en avance pour savoir quoi visualiser quand tu sentiras la colère monter en toi.

De même que tu as le droit de demander une pause, d’aller t’isoler dans un endroit calme pendant quelques minutes. Pour cela dis simplement à ton enfant :  » je suis enervé et je dois m’isoler un moment, je reviens vite ».

Lorsque tu pratiques toutes ces techniques, tu peux verbaliser à ton enfant que tu est en colère ou enervé et que tu va faire ça pour te calmer (si tu arrives à le verbaliser). De cette façon ton enfant commencera à voir comment lui même peut faire pour se calmer. C’est la fameuse « éducation par l’exemple ». 😉😉

Enfin tu peux, en prévention, pratiquer la cohérence cardiaque trois fois par jour. En effet, une pratique regulière de la cohérence cardiaque permets d’agmenter ton adaptation aux stress quotidiens et à être plus calme et serein.

En complément la méditation aussi te permettra de prendre du recul, d’analyser où tu en est au niveau émotionel et de pouvoir répondre à tes besoins pour devenir calme et serein.

En conclusion

En conclusion, pour avoir calme et sérénité avec tes enfants, tu dois prendre soin de toi. Cela passe par un bon sommeil ou du repos. Une alimentation riche en oméga trois, vitamines B et magnésium pour nourrir ton cerveau et te donner les capacités cognitives pour rester calme et serein.

Et apprendre à entretenir calme et sérénité par la cohérence cardiaque, la méditation, le bulle de protection et toute technique que tu aimerais faire. Le plus important est que tu prennes tu temps de qualité pour faire une activité que tu aimes et ainsi libérer plein d’hormones de bien-être.

Alors prêt pour avoir calme et sérénité avec tes enfants ?

Écris EMOTION dans les commentaires si tu veux plus d’articles sur la gestion des émotions pour toi et tes enfants.

Calme et sérénité assurés. 😊

Pour prendre rendez avec moi c’est par ici.

Dans la même catégorie

Comment être une super maman

Comment être une super maman

Comment être une supermaman ? Ou comment être une bonne maman ? C'est peut-être des questions que tu te poses régulièrement. Et c'est hyper bien de se poser ces questions, car elles te permettent de te remettre en question et de devenir quelqu'un de meilleur. Mais...

lire plus
Comment être une super maman

Comment être une super maman

Comment être une supermaman ? Ou comment être une bonne maman ? C'est peut-être des questions que tu te poses régulièrement. Et c'est hyper bien de se poser ces questions, car elles te permettent de te remettre en question et de devenir quelqu'un de meilleur. Mais...

lire plus
Comment être une super maman

Comment être une super maman

Comment être une supermaman ? Ou comment être une bonne maman ? C'est peut-être des questions que tu te poses régulièrement. Et c'est hyper bien de se poser ces questions, car elles te permettent de te remettre en question et de devenir quelqu'un de meilleur. Mais...

lire plus

Comments

Comment être zen en vacances

Parfois il peut être difficile d’être zen et changer de rythme de pensée, de sommeil et d’activités, pour passer du mode vie pro/active au mode vacances. Sans compter que quand on est parents, nous pouvons nous retrouver avec encore plus de choses à gérer pendant les vacances qu’en période « normale »

Alors pour bien profiter des vacances en famille et surtout pour que ça soit des vacances pour tout le monde, tu dois relâcher la tension. Et selon ton niveau de stress et de fatigue, ce processus peut être plus au moins long. Voici donc quelques conseils à mettre en place pour bien commencer les vacances et passer des vrais vacances.

Définis tes besoins et ceux de ta famille pour ces vacances

Avant de partir en vacances, tout le monde devrait se demander: « pourquoi je pars en vacances? », « quel est mon but? ». De plus il est important que tous les membres de la famille soient à peut près d’accord avec ce but.

En effet, certaines personnes voudront partir en vacances pour se détendre. Alors que d’autres ça sera pour visiter ou faire des activités. Ou encore certains aimeront juste passer du temps ensemble.

A toi de voir avec ta famille quels sont vos besoins du moment. Et d’accorder la destination et le programme des vacances en fonction. En outre il est important de mettre tout ça au clair déjà dans le couple, pour ensuite discuter avec les enfants. mais aussi il faut prendre leur besoins en compte et adapter le plan initial.

Bref, voici quelques questions pour vous aider à réfléchir en famille:

  • Pourquoi veux tu partir en vacances?
  • De quoi as tu besoin en ce moment?
  • Qu’est-ce que tu cherches en partant?
  • Quel est le but de ces vacances?

D’ailleurs, chacun peut répondre à ces questions de son coté pour après les partager autour d’un repas, ou un autre moment, en famille. Ainsi tu pourras adapter le planning des vacances en fonctions des besoins et envies de chacun (et trouver des compromis)😉.

Changes ton état de esprit pour tes vacances en famille

Une fois ton but définit, il est temps pour toi de passer en mode vacances. Alors comment faire pour laisser la vie quotidienne de coté et adopter la « relax attitude »?

Délestes toi mentalement

D’abord tu peux commencer par laisser derrière toit tout ce dont tu n’auras pas besoin pendant les vacances: les soucis de la vie, la grande mère qui ne vas pas bien, le truc que tu n’as pas finit au travail, le contrôle technique de l’autre voiture (oui c’est mon cas) 😛.

Pour ce faire, fais ces petites astuces avant de partir en vacances:

  • Liste tout ce que tu as besoin de penser en rentrant de vacances, et ranges la liste dans un tiroir. Dis à voix haute: « je demande à mon inconscient de penser à tout ça quand je serai rentré. Maintenant je peux tout oublier car je sais que je le ferai à mon retour ».
  • Liste les choses que tu as à faire pour tes deux premières semaines de travail et marques les sur ton agenda avec des rendez entre toi et toi même.
  • En arrivant à la maison, juste avant les vacances, fais la petite pompe (vidéo ici) et imagines que tu lâches tout ce dont tu n’as pas besoin. Et tu peux inviter tout le monde à faire avec toi 😊.

Nettoies ton corps énergétique

Etant donné que nous sommes aussi composé d’énergie, il est important de nettoyer sa charge énergétique pour partir en vacances en bonnes conditions.

Alors, si toi aussi tu crois aux bonnes ondes et à l’énergie, tu peux faire les gestes suivants, juste avant de démarrer tes vacances. Par exemple le vendredi soir, ou quand tu quitteras ton travail ou avant de rentrer dans la voiture pour partir en vacances.

  • Laves toi les mains avec de l’eau froide jusqu’au coudes, trois fois de chaque coté. Aussi tu peux dire au même temps: « Je laisse partir tout ce qui ne m’appartiens pas ».
  • Vas aux toilettes pour uriner et dis à voix haute ou dans ta tête (au même temps): « tout ce qui est usé, qui m’encombre et qui me retiens d’être joyeux(se), pars dans les toilettes ».
  • Secoues toi les bras, les jambes et tout ton corps si tu veux. Tu peux faire des petits sautillements. En outre tu peux ajouter un son si ça te fais plaisir. Et celle là aussi tu peux faire en famille.

Pour finir, tu peux te dire: « Je m’engage à laisser mes problèmes et mes soucis de coté et à profiter pleinement du moment présent dans la joie et la bonne humeur ». Ou encore « Je m’engage à être pleinement présent pendant ces vacances, pour que moi et mes proches puissions passer des moments de joie, d’amour et de partage ».

Détends ton mental

Il faut dire que dans notre mode de vie actuel nous sommes souvent sous stress. Or ce stress crée une certaines agitation mentale qui nous empêche de nous poser. Par conséquent, si tu veux être dans le moment présent et bien profiter de tes vacances, il est important de faire descendre le stress.

Pour cela plusieurs options s’offrent à toi (et tu trouveras des vidéos sur youtube):

  • Le body scan (scan corporel): pratiques entre 20 et 30 min par jour dans ta première semaine de vacances. D’ailleurs, pratiques plutôt dans ta dernière semaine de boulot (si tu peux).
  • La cohérence cardiaque: pratiques 3X par jour, 3 jours avant de partir en vacances et puis les 3 ou 4 premiers jours de vacances. Il est important ici de bien imaginer que tu respires avec ton cœur. En outre tu peux faire la cohérence cardiaque à chaque fois que tu te sens énervé (e).
  • Le training autogène de Schultz: c’est une forme de relaxation très brève et profonde. Fais une ou deux séances avant de partir en vacances et puis 1 séance tous les deux jours (en mode sieste par exemple).
  • Le yoga nidra: c’est une méditation relaxation qui aide à se reposer en profondeur. Fais une séance avant de partir en vacances et puis une fois par semaine.
  • La respiration en pleine conscience: tu peux juste t’assoir et respirer en regardant le paysage. Fais cela plusieurs fois par jour.

Grâce à toutes ces techniques tu activeras ton système parasympathique. En effet c’est lui qui permets au corps de se reposer et se régénérer. Choisis celle que te conviens le mieux et pratiques-la à volonté.

Rester zen en famille est facile avec ses enfants
Pour être zen en vacances: définis ton besoin, changes ton état d’esprit et profites du moment présent.
rester zen avec ses enfants est faciile grâce à la PNL
Changer son état d’esprit: se délester mentalement, détendre son mental et changer son énergie.

Profites du moment et des vacances 😉

J’espère que avec tous ces conseils tu te sens fin prêts à passer en mode vacances et à profiter du moment présent. Effectivement, il est important d’être présent pour profiter de tous ces moments joyeux, drôles, gourmands, tendres et uniques que nous passons lors que nous sommes en vacances avec nos familles.

Si tu veux savoir comment lâcher prise sur l’alimentation pendant les vacances, regardes cet article ici.

Je te souhaites des excellents vacances, dans la joie, la paix et l’amour. Et beaucoup de soleil 😀.

Et puis tu peux me dire quel est ton plan pour les vacances et dans quel but. Dans le commentaires ci-dessous.

Sources

  1. Passeport santé. Training autogène de schultz.
  2. Passeport santé. La cohérence cardiaque.

Vacances en famille: comment être cool et en santé

C’est le moment des vacances scolaires, et tu as peut être prévu des vacances en famille. Mais comment garder le cap des bonnes habitudes alimentaires pour nos enfants et au même temps lâcher prise et être plus « cool »?

Dans cet article je t’explique tout ça et je te donne des conseils pour une alimentation fun et saine. Et je t’explique comment bien te mettre en « mode vacances » et te reposer tout en profitant de ta famille. Bref, tout un programme d’été. 😎

Apéro ou bonnes habitudes: le dilemme des vacances en famille

C’est l’été, le soleil brille (même très fort en ce moment), et nous avons tous envie de prendre l’apéro dehors avec des copains. C’est le moment de boire un truc sympa, discuter, manger des cacahuètes salées.

De même que nos enfants, eux aussi ont le droit de profiter avec nous et de manger des gâteaux apéro et boire un « truc sympa ». D’ailleurs, après manger il y aura un dessert, une petite glace, etc, car c’est les vacances quand même 😁.

Mais alors, une petite voix dans ta tête commence à te dire: « eh oh, c’est pas très sain tes gâteaux apéro pour les enfants ». Ou encore : « ohlala, ça fait trois jours qu’il boit du soda au repas ». Voire: « comment je vais faire après les vacances, elle aura pris plein de mauvaises habitudes? ».

Et te voilà tiraillée entre l’envie de lâcher prise, lâcher le mode « contrôle parental activé » et enfin te détendre un peu. Mais aussi l’envie de « bien faire », « de prendre soin » et « d’assurer des bonnes habitudes » à tes enfants.

De surcroît, nous parents, sommes souvent en ce que la PNL appelle « tout ou rien ». Ce qui veux dire que soit on lâche totalement, soit on ne donne rien. Car nous voulons éviter des « crises ». Et oui « si on donne un doigt, ils prennent la main ». Comme nos proches aiment nous le répéter.

Et s’il y en avait des alternatives? Pour concilier convivialité, fun et bonne santé, bonne conscience? 🤔

Des repas sympas, gourmands et sains c’est possible, même en vacances

Tout d’abord, je te conseille de lire l’article sur une alimentation équilibrée ici. Ainsi tu comprendras mieux les conseils que je te donne dans cet article.

Ensuite voici quelques astuces pour améliorer la qualité des repas pendant les vacances.

Quand tu manges à la maison

Quand tu manges à la maison tu peux avoir un contrôle assez précis de ce que tu manges et de la qualité. En effet tu pourras à la fois choisir les aliments, mais aussi les ingrédients. Que ça soit des produits prêts ou préparés maison.

la qualité des produits

Pour commencer, parlons des alternatives simples de substitution d’un produit par le même avec des meilleurs ingrédients. Effectivement si tu fais attention aux étiquettes, tu arriveras à choisir des produits « pas top » qui restent corrects (surtout s’ils sont Bio).

C’est le cas des nachos, par exemple. En bio tu peux trouver des nachos avec les ingrédients suivants: farine de mais, eau et sel (et c’est tout). Alors que certaines marques « classiques » rajoutent certains ingrédients nocifs tels: glutamate monosodique, colorants, arômes.

En effet, cela est valable pour la majorité des produits industriels, un pain de burger va avoir différents ingrédients selon la marque et le label. De même qu’une glace ou un brownie. Mais attention, le label Bio n’est pas un gage complet de qualité, tu dois quand même regarder les étiquettes et comparer les produits. D’ailleurs je te conseille de lire cet article si le sujet te parle.

En bref avec un peu de vigilance tu peux déjà avoir un impact considérable sur la santé de tes enfants. Et tout ça en gardant les gâteaux apéro, le burger, la pizza et le dessert.

le type d’aliment

Ensuite, si tu veux te challenger un peu et augmenter le niveau de produits sains, tu peux remplacer certains produits par d’autres types d’aliments. Alors un produit sain pour moi est: de saison, Bio, cru, local. Il apporte des nutriments essentiels, sans demander à ton corps de dépenser de l’énergie pour les assimiler, digérer, etc.

C’est à dire que ce sont des aliments qui donnent la patate 😉. Et qui permettent à toi et à ta famille de vous sentir pleins d’énergie après les repas.

Voici quelques alternatives pour améliorer la qualité du repas pendant les vacances.

Des super aliments pour l’apéro
  • Noix oléagineuses: noix, noisettes, noix de macadamia, amandes, graines de tournesol, cacahuètes. Le tout sans sel et de préférence cru. Et tu peux ajouter des épices: poivre, cumin, curry etc.
  • Petites sauces sympas: tarama végan (recette ici), véganaise (recette ici), pesto de courgette (recette ici), Guacamole.
  • Bâtonnets de légumes pour tromper dans les sauces: carotte, poivrons, concombre, courgette, tomates cerises, etc.
  • Des sushis de légumes crus (recette ici).
  • Des craqueurs de lin, ou chia (recette ici).
  • Un petit caviar vegan (recette ici).
Des idées pour l’entrée/plat
  • Des spaghettis de légumes. Et oui tu peux faire tes spaghettis de légumes grâce à un spiralisateur manuel. De plus tes enfants pourront t’aider à les préparer.
  • Un taboulé de sarrasin: très simple à faire, tu prends des tomates, du persil et des oignons. Puis tu mets le sarrasin à tremper dans l’eau pendant 2h puis tu rinces. Tu coupes les légumes, mélanges le tout et assaisonnes à ton goût. Et voilà. Et tu peux même faire germer le sarrasin.

Bref, pour l’entrée, ainsi que pour l’apéro, l’important est de miser sur des légumes crus. En effet le corps préfère casser un jeun avec des aliments crus qui sont plus assimilables et vont éviter la fatigue post prandiale.

Tu peux aussi remplacer le sel par de la levure de bière pour tes sauces et sur les plats/salades. Car en plus tu apportera des vitamines du groupe B, qui sont très bonnes pour le métabolisme, le système nerveux, etc.

Les desserts d’été

Et bien sûr en été tu trouveras plein d’options de desserts sains et gourmands:

  • Sorbet à la banane (recette ici).
  • Salade de fruits frais.
  • Soupe de fruits rouges.
  • Brochettes de fruits (avec ou sans coulis de chocolat noir) 😉.
Et les boissons?

Et oui, un apéro sans boisson n’est pas un apéro. Alors voici quelques boissons savoureuses et sympathiques pour l’apéro.

  • Le Kefir.
  • Un « Virgin mojito bien en vie »: eau gazeuse, citron pressé, jus de pomme et feuilles de menthe. Avec ou sans glaçons.
  • De la bière sans alcool: prendre sans sucres ajoutés. Car certaines marques rajoutent du sucre.
  • Du jus de fruits coupé à l’eau gazeuse: une alternative aux sodas.
Manger sain grâce à la bonne qualité des aliments
En choisissant des aliments de bonne qualité tu peux manger plus sain.
Compenses les aliments pas top avec des super aliments
Remplaces certains aliments par des noix, crudités, sauces maison, fruits.
D’autres alternatives

Par ailleurs, il existe des alternatives faites maison où tu contrôles ce qui as dedans. Par exemple, du pop corn maison (tu achètes les graines de mais à pop corn): c’est ludique, fun et en plus tu doses la quantité de sel et le type de gras. Tu peux le faire éclater avec du gras de coco ou de l’huile d’olive.

En complément, les falafels sont une bonne option sans gluten et riche en protéines végétales. Une autre option est de faire des toasts de pain au levain grattés à l’ail et grillés au grille pain. Et si tu souhaites éviter le gluten, tu peux faire des toasts de pain sans gluten (riz, châtaigne, sarrasin).

Les cakes maison sont aussi une bonne alternative. D’ailleurs tu peux remplacer la farine de blé par de la farine de sarrasin, mais, riz, millet, etc. De surcroît tu peux faire tes pizzas maison, tu trouveras une recette ici.

Pour le dessert tu peux faire des gâteaux aux fruits, comme cette recette de crumble sans gluten. Ou encore proposer des compotes 100% fruits (et tu peux ajouter des fruits frais dedans). De même que des gâteaux végan et sans gluten, comme cette recette de moelleux au chocolat.

Ainsi tu peux alterner des jours avec des produits plus « sains » et des jours avec des produits « pas top ». De plus, si tu fais attention aux étiquettes et aux ingrédients que tu utilises, tu arriveras à proposer à ta famille des produits « pas top » qui restent corrects (surtout s’ils sont Bio).

bien manger en s'amusant en famille
Des alternatives plus saines et fun: falafels, pizza végan, gâteaux aux fruits, compotes 100% fruits.

Si tu manges au restaurant

Alors quand tu manges au restaurant, l’idée sera d’opter pour des options « moins pires ». Effectivement il sera difficile de choisir la qualité des ingrédients, car hélas il en existe peu de restaurants qui travaillent avec des produits bio et locaux.

De plus le but est de se détendre et ne pas devenir un fanatique du manger sain. Car trop de contraintes génère de la frustration et du stress (crois moi je suis bien placée pour le savoir 😝). Et je te rappelle que c’est les vacances: le moment pour se détendre et profiter de la vie, pour toi et tes proches (rappelles toi bien de cela).

En complément le fait d’aller au restaurant permet à tes enfants de bien distinguer les repas de « tous les jours » et les repas exceptionnels. Car vous changez d’endroit, c’est un restaurant, etc. Donc pour résumer, restes zen et lâche prise, ce ne sont pas les restaurants des vacances qui vont faire que vous allez prendre des mauvaises habitudes.

Pour cela il te suffit de bien poser le cadre et d’expliquer que c’est exceptionnel car c’est les vacances et donc on se permet de manger des trucs « pas bon pour le corps » (come dirait mon mari à mon fils 😊). Mais à la maison proposes des alternatives un peu plus saines pour compenser.

Et surtout fais toi plaisir, choisis des plats qui te donnent vraiment envie et savoures les au maximum. Mais aussi laisses ta famille se faire plaisir et choisir un plat qu’ils aiment. Ainsi tu fais ton plein de gourmandise, tu profites d’un bon moment en famille et tu te remplis de joie et de bonne humeur.

Rester flexible pour bien profiter des vacances
Le secret des bonnes vacances: lâcher prise et flexibilité.

Cela dit, je te donnes quand même quelques pistes d’alternatives que tu peux prendre au restaurant.

Des crudités d’abord et à volonté

Tout d’abord, commences par une entrée crue. En effet lors d’une période de jeûne, le corps utilises tout ce qui contiens l’aliment qui casse le jeûne. Donc prends des aliments crus. Cela permets aussi de manger moins de « conneries » après par manque d’appétit.

Tu peux aussi anticiper et grignoter un petit truc cru avant d’aller au restaurant ou en y allant. Par exemple:

  • Légumes crus: tomates cerises, carottes, céleri branche.
  • Fruits: pommes, bananes, framboises, fraises, etc.
  • Noix oléagineuses: amandes, noix du brésil, noisettes.

Le but étant de donner à ton corps des vitamines et minéraux et de diminuer la faim. Et toute la famille peut manger une petite pomme avant le restaurant, c’est très bon et très sain. Les fruits sont même mieux digéré avant le repas. Et si les enfants n’ont plus fail après, ce n’est pas grave car ils auront mangé un bon aliment au lieu de manger un steak frites.

Alors petit doggy bag pour la route avant d’aller au resto. Ou petit apéro en famille à la maison avec des crudités et des sauces sympas. Et restes tranquille, si les enfants n’ont plus faim au restaurant, ils se rattraperont au diner ou au goûter avec des aliments plus sains.

Et tu peux utiliser cette stratégie pour les repas à la maison aussi. En mettant sur la table d’abord les crudités, noix et les sauces sympas ci-dessus. Et en faisant « traîner » l’arrivée des gâteaux apéro.

Les alternatives le moins pires

Ensuite, lors que vous êtes au restaurant, ou même sur le point de choisir un restaurant, tu peux garder certains réflexes en tête.

L’entrée et le plat
  • Les options végétariennes: burgers, pizzas, pâtes, etc. Ces options permettent à ta famille de diminuer la quantité d’aliments « mauvais » lors du repas et d’avoir un apport en légumes.
  • Les galettes au sarrasin: ce sont de très bonnes options sans gluten et de plus très nutritives, car le sarrasin est forcement complet et donc riche en minéraux. De plus c’est une source de protéines végétale intéressante. (donc tu peux aussi miser sur une galette végé).
  • Des grandes salades composées: cela va sans dire qu’elles te permettront de manger plutôt des légumes (à condition que tu manges les légumes).
  • Des produits complets, du terroir, locaux et de saison. En effet, parfois on peut choisir des plats avec des légumes de saison.
Pour le dessert

Concernant le dessert, la meilleure option sera les dessert avec des fruits. les sorbets (pas les glaces), les tartelettes, les salades de fruits, etc. L’important ici sera de diminuer l’apport en sucres raffinés. Et de préférence des produits fait sur place pour éviter l’ajout des colorants conservateurs et autres additifs industriels.

Concernant les dessert au chocolat, il vaut mieux choisir le chocolat noir. car moins sucré. de plus plus le chocolat est amer, plus il augmente la sensation de satiété et donc moins tu en manges.

Les boissons

Et oui, ça va être un peu bateau, mais là je te conseille les jus de fruits, de préférence sans sucres ajoutés. Tu peux aussi faire un mélange jus de fruits eau gazeuse. Ou encore certains restaurants proposent des cocktails fait maison sans alcool (attention à ce qu’il ne mettent pas du sirop dedans).

Concernant les boissons, plus c’est naturel, mieux ça sera. Bon je ne te raconte rien de neuf, n’est ce pas? 😜

En résumé si tu manges au restaurant lâche un peu prise et fais toi plaisir. Et laisses aussi ta famille se faire plaisir, car c’est les vacances pour tout le monde. mais si tu y tiens à faire un minima d’attention veilles à choisir des plats avec des légumes, locaux et le plus naturels possible.

Et penses à manger un fruit ou une petite crudité avant la restaurant, ça sera toujours ça de gagner, mais attention, restes cool. Si tes enfants ne veulent pas de fruits ou de crudités avant, ce n’est pas grave. Car, normalement les repas au restaurant restent ponctuels.

On peut manger sain au restaurant pendant les vacances en famille
Des astuces pour manger sain au restaurant: des crudités, des plats végé, des aliments complets.

En conclusion

Pour conclure sur l’alimentation, l’important est que tout le monde trouve son compte. Toi en tant que parent responsable qui veut prendre soin de tes enfants. Mais aussi toi en tant qu’adulte qui veut profiter de tes vacances. Et en dernier les membres de ta famille qui veulent aussi profiter de leur vacances.

Donc le maitre mot est FLEXIBILITE. Néanmoins c’est possible d’être flexible, de respecter les besoins de chacun et d’avoir une alimentation saine. C’est une question d’équilibre.

En effet l’important est de donner une l’alternative saine d’abord et faire trainer un peu l’autre alternative. Puis tu peux alterner des repas sains avec des repas un peu moins bons pour la santé.

Et si tu dois retenir une chose dans tous les conseils que je t’ai donné, c’est de manger d’abord un fruit, un légume, etc. D’ailleurs, ça c’est une habitude que tu peut prendre pendant les vacances et la garder le reste de l’année: les légumes et les fruits crus et frais sont à volonté. Et cela n’importe quand. Car ils seront toujours la meilleure alternative en termes de vitamines et nutriments, donc pourquoi s’en priver?

Les astuces pour manger sain et fun pendant les vacances
Pour profiter des vacances et manger sainement: choisis la qualité, respectes tes envies et celles des autres et reste flexible.

Enfin, profites des repas en famille dans la joie et la bonne humeur, car c’est les vacances et ça fait du bien de lâcher prise. Tu auras encore plus d’énergie pour après. Ainsi pendant l’année tu pourras veiller à la bonne santé de ta famille, et à la tienne aussi, dans la joie et la bonne humeur 😎.

Et si tu veux aussi te savoir comment te mettre en mode « vacances », tu peux lire cet article ici.

Je te souhaite d’excellentes vacances en famille ou en solo.

Alors comment ce sont passés tes vacances?

Est-ce que cet article t’as aidé? laisses moi un commentaire ci-dessous.

Sources

  1. Crudivegan. Les sushis crus, miam miam.
  2. Observatoire cuisines populaires. Le meilleur spiralisateur (guide d’achat).